Le recrutement à l’ère post-Covid

Face à la situation inédite causée par la crise sanitaire du Covid qui a provoqué une paralysie quasi-complète de l’économie, les professionnels RH ont dû adapter leurs méthodes de recrutement. Quels sont les nouveaux enjeux pour les recruteurs et que restera-t-il de ces évolutions dans l’ère post-Covid ? 

Si le recrutement a été gelé ou tout au moins, fortement ralenti au début du premier confinement en mars dernier, il ne s’est pas pour autant complètement arrêté et certains secteurs continuent à recruter. Face à l’impossibilité de mener des entretiens en présentiel, les entreprises ont dû trouver des solutions rapides pour s’adapter à ces nouvelles exigences. 

Dans ce contexte toujours incertain, plusieurs problématiques se posent : 

Comment continuer à attirer et recruter du personnel d’une manière efficace ? Quel rôle ont joué les nouvelles technologies ? Et surtout qu’elle emprunte cette pandémie laissera-t-elle sur le monde du recrutement de demain ? 

 

L’impact du Covid sur le monde du travail

 

Alors que la pandémie de Covid-19 a plongé le monde dans une crise économique et sociale profonde, toutes les entreprises ont été impactées, certaines plus que d’autres. Les conditions de travail des employés ont elles aussi été bouleversées.  

 

Les secteurs d’activité les plus touchés 

En France, comme dans le reste de l’Europe, certains secteurs d’activité ont été fortement impactés : 

  • L’hôtellerie-restauration
  • Le tourisme 
  • L’évènementiel 
  • Le transport aérien et terrestre
  • La culture 
  • L’aéronautique 

La plupart des entreprises de ces secteurs ont pourtant pour le moment peu réduit leurs effectifs ou licencié, ayant eu recours au chômage partiel. 

Au Royaume-Uni, la pandémie a accéléré la chute du secteur de la vente au détail qui était déjà mal en point, comme en témoigne entre autres la faillite du groupe britannique Arcadia (Topshop) etc…) et du grand magasin Debenhams. 

 

Les secteurs qui continuent de recruter 

D’autres secteurs d’activité ont vu leur demande et leur production accroître dès le début de la crise et se sont même parfois retrouvé en pénurie de personnel. C’est le cas des industries suivantes :

  • Santé
  • Pharmaceutique
  • Agro-alimentaire
  • Grande-distribution 
  • Logistique
  • Agriculture
  • Banque et services financiers 
  • E-commerce
  • Informatique/Tech 
  • Energie 

 

Distanciel vs Présentiel  

« Télétravail », un des mots le plus « tendance » de ces derniers mois ! Déjà bien implanté dans les sociétés européennes, surtout dans les pays du Nord, sa pratique s’est démocratisée à vitesse grand V. En France, selon l’Insee*, 47 % des personnes en emploi ont travaillé de leur domicile pendant la période du premier confinement (plus du double par rapport à 2019). Ce chiffre s’élève à 80 % chez les cadres. Le Office for Nationals Statistics révèle des statistiques similaires pour le Royaume-Uni, avec 46.6 % de work from home en avril 2020*.

Toutefois, l’essor du travail à domicile est très inégal selon les professions et secteurs d’activité. Globalement, le recours au télétravail concerne en majorité les cadres (81 %) et les personnes très qualifiées. 

A l’inverse, une très faible part des ouvriers et employés non qualifiés qui ont travaillé pendant le confinement, ont pu le faire depuis leur domicile.  

Pour les activités ne pouvant pas se faire à distance, les entreprises ont dû mettre en œuvre de nouvelles mesures pour garantir la sécurité de leurs salariés sur site, parmi lesquelles : aménagement du temps de travail, renforcement des règles d’hygiène, distanciation physique et port du masque.   

 

Qu’est-ce que la technologie a apporté au recrutement ? 


Tout comme les autres professions, les dirigeants des Ressources Humaines ont dû intégrer de nouvelles pratiques pour assurer la continuité de leur activité et ont pour cela eu massivement recours aux technologies modernes.

Auparavant, la plupart des entreprises recrutaient en présentiel, utilisant les outils en ligne surtout pour les étapes préliminaires comme les tests de compétences ou les premiers entretiens. 

Les entretiens physiques n’étant plus possibles pour le moment, la visioconférence est devenue la règle pour sélectionner et embaucher de nouveaux talents. Mais il existe d’autres outils digitaux qui permettent d’optimiser chaque étape du processus de recrutement et qui présentent de nombreux avantages. 

 

Une offre digitale « all-round » 

Pour diffuser leurs offres d’emploi et sélectionner les candidats, les entreprises ont déjà largement adopter les outils digitaux comme les réseaux sociaux, les sites d’emploi en ligne ou encore les filtres ATS. Désormais, la digitalisation du recrutement va plus loin et s’étend de la pré-sélection à l’intégration des futurs employés.  

  • Test de personnalité

Les outils de test de personnalité en ligne permettent d’évaluer les compétences émotionnelles et comportementales, ces fameux « soft skills » ou savoir-être auxquelles les DRH accordent de plus en plus d’importance.  

  • L’entretien en visioconférence

Tout comme l’entretien en présentiel, l’entretien en visioconférence permet au recruteur d’en savoir plus sur le candidat et de mieux cerner son profil. A la fin du processus de recrutement, il peut aussi servir à présenter d’une manière plus informelle, les membres de l’équipe avec lesquels le futur employé sera amené à travailler.

 

 

  • L’entretien en vidéo différée

Son principe est simple : le recruteur prépare plusieurs questions auxquelles le candidat pourra répondre en vidéo quand il le souhaite. Cela l’opportunité de se faire une première impression du candidat au-delà du CV, tout en établissant un premier contact plus interactif. 

  • La visite des locaux

Pour permettre aux candidats de se familiariser avec les locaux de l’entreprise sans se déplacer, certaines entreprises proposent une visite virtuelle des locaux en mettant tout simplement à leur disposition un lien vers la vidéo. 

D’autres vont plus loin dans l’innovation en proposant aux candidats de parcourir leurs locaux en réalité virtuelle. Une expérience immersive dans l’entreprise en toute sécurité. 

 

Des avantages pour l’entreprise et les candidats  

Dans un monde du travail en constante évolution, ces outils de recrutement numériques présentent de nombreux avantages pour les sociétés mais aussi des candidats. 

  • Gain de temps 

L’automatisation des opérations réduit d’une manière assez conséquente les délais de recrutement. Rien qu’avec la technologie de la vidéo différée, le processus de pré-sélection pourrait passer de trois semaines à 48h. Un gain de temps considérable qui permet aux RH de se consacrer à d’autres taches plus importantes. 

  • Réduction des coûts  

Qui dit gain de temps dit aussi économie d’argent. En effet, en réduisant les process de recrutement, les nouvelles technologies offrent aux entreprises une alternative bien plus intéressante au niveau financier que de faire appel à des agences de recrutement ou d’intérim.  

  • Amélioration de l’expérience candidat 

Beaucoup de chercheurs d’emploi affirment avoir eu une mauvaise expérience de candidature. L’utilisation des nouvelles technologies rend le processus plus attrayant grâce à une approche simple, rapide, interactive et plus personnalisée. Plus l’expérience candidat est optimale, plus l’entreprise augmente ses chances d’attirer de nouveaux talents et de les garder engager jusqu’au bout. 

  • Amélioration de la marque employeur 

Le recours à l’innovation est une opportunité unique pour les sociétés de se démarquer de leurs concurrents. De plus, une image de marque moderne et novatrice ne manquera pas de séduire les jeunes générations. 


Le futur du recrutement

 

Le Coronavirus a révolutionné le monde du travail. Ce qui était présenté comme le « futur du travail » est devenu réalité en quelques semaines. Une fois la pandémie passée, il n’y aura pas de retour en arrière. 

Mais une fois la crise passée, plus qu’un monde 100 % virtuel, c’est plutôt une approche hybride qui sera privilégiée. Les nouvelles technologies ne remplaceront pas les recruteurs et les entretiens physiques, cependant elles garderont une place essentielle dans le processus de recrutement surtout à niveau de la pré-sélection. 

Dans le monde de demain, la personnalité, la motivation, la capacite d’adaptation des employés seront des critères fondamentaux dans le recrutement. Les outils technologiques comme les tests de personnalité ou l’entretien en vidéo différée, sont les rares qui permettent d’intégrer ses composants dans le processus de recrutement. 

Pour les entreprises, investir dans de meilleures technologies et outils de recrutement sera la clé pour un recrutement réussi. 

Vous devriez aussi aimer