Les 8 tendances de recrutement à suivre en 2022

Le secteur du recrutement se transforme plus rapidement que jamais. Les évolutions de la technologie et des habitudes de travail influencent la manière dont les entreprises embauchent de nouveaux collaborateurs. Alors, quels sont les défis qui attentent les recruteurs ? Voici un aperçu des 8 tendances de recrutement à ne pas louper en 2022.

1. Le recrutement à distance

Longtemps boudé par les entreprises, le télétravail se développe à vitesse grand V en France. La crise sanitaire a accéléré la transition du travail en présentiel vers le travail à distance. Et ce n’est pas près de s’arrêter.

Selon un rapport du World Economic Forum, 84 % des employeurs prévoient d’étendre la pratique du télétravail.

Les entreprises devront ainsi continuer à adapter leur processus de recrutement au travail à distance.

Grâce aux plateformes de messageries interactives et de communication vidéo, le recrutement à distance permet de recruter efficacement, en peu de temps. 

La planification est aussi plus facile et moins coûteuse car l’équipe de recrutement et les candidats n’ont pas besoin de se déplacer. Des entretiens de recrutement à l’onboarding, les solutions digitales de recrutement vous aident à proposer une expérience candidat positive.

Le défi consiste à sélectionner et à consolider les bons outils pour offrir une embauche à distance durable et efficace.

Découvrez notre article : Onboarding à distance – challenges et solutions

 

2. L’automatisation des tâches

Pour relever les nouveaux défis qui les attendent, les recruteurs doivent se montrer agiles.

Attirer des talents compétents et motivés nécessite de recruter efficacement. C’est exactement ce que permet de faire l’automatisation.

Il s’agit d’automatiser les tâches les plus chronophages et les plus récurrentes pour se concentrer sur celles à haute valeur ajoutée, comme l’évaluation des candidats. 

Lorsqu’elle est bien pensée, elle permet de réduire le délai et le coût d’embauche et d’améliorer la qualité du recrutement.

Les recruteurs utilisent les outils d’automatisation pour le sourcing de candidat, la sélection des profils, la planification des entretiens et la prise de contact avec les candidats. Autrement dit, durant les étapes clés du processus de recrutement.

À noter que l’utilisation des chatbots RH est en hausse. Tandis que certains facilitent l’accès aux informations de recrutement, d’autres suggèrent aux candidats des offres d’emploi en fonction de leur profil. Il serait dommage de s’en passer !

 

3. La diversité, l’équité et l’inclusion : une évidence plus qu’une exception

Les professionnels sont de plus en plus conscients des problèmes sociaux qui les touchent eux ou les communautés qui les entourent. Ils attendent des entreprises des actions engagées et une communication ouverte et transparente sur ces sujets. 

Selon une étude menée par Hays, 69 % des salariés estiment que la diversité est importante pour l’entreprise. Et pour 53 % des personnes interrogées, la diversité au travail contribue à renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise.

En plus d’une question d’attractivité auprès des candidats, les entreprises prennent conscience des autres atouts de la diversité en entreprise. Selon une étude, 80 % des chefs d’entreprise considèrent que la diversité et l’inclusion sont des avantages compétitifs.

Une approche de la diversité des embauches est le recrutement collaboratif effectué par des personnes de tous horizons. Cela permet d’obtenir des avis et des perspectives différentes. Il peut également être intéressant de songer à l’écriture inclusive des annonces d’emploi et d’ouvrir vos profils de poste, en matière d’âge, d’expérience ou de niveau de diplôme par exemple.

Il est vrai que cela nécessite parfois des conversations difficiles et inconfortables à court terme. Mais il s’agit d’un investissement sur la durée, qui peut générer des résultats prometteurs pour votre entreprise.

 

4. Le recrutement proactif

Les difficultés de recrutement sont bien réelles. 

Pour continuer leur développement et maintenir leur avantage compétitif, les entreprises doivent constamment mettre en place des stratégies pour attirer des candidats compétents et motivés. Il s’agit d’anticiper les besoins de recrutement et non plus de recruter dans l’urgence.

Voici trois stratégies de recrutement dont nous allons entendre parler en 2022 :

  • Créer un vivier de candidats interne. Maintenir le contact avec les anciens candidats, stagiaires, employés et candidats potentiels est un bon moyen pour préparer de futurs recrutements. En partageant des informations sur l’actualité de l’entreprise, les opportunités d’emploi ou encore, les projets menés, l’intérêt du candidat pour l’entreprise se renforce. Et lorsque le moment se présentera, il sera plus facile pour le recruteur de convertir un candidat potentiel en candidat.
  • Développer un réseau de talents externe. Face au besoin d’agilité de la disponibilité des compétences, les talents externes, c’est-à-dire les professionnels indépendants peuvent venir en renfort. Selon une enquête, 57 % des entreprises françaises ont recours à des professionnels freelance pour leur expertise. Un chiffre qui continuera de progresser en 2022.
  • Cibler les candidats passifs. Toujours dans l’objectif d’anticiper les besoins en compétences, de nombreux recruteurs approchent les candidats déjà en poste. Il s’agit d’attirer les profils à fort potentiel avant même qu’ils ne soient à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles. Le recrutement d’un candidat passif est souvent synonyme de recrutement réussi. Au lieu de quitter son emploi dans l’urgence, il prend souvent le temps de considérer ses envies et de choisir un employeur avec qui il a vraiment envie de travailler.

 

5. Les nouvelles compétences des recruteurs

Les recruteurs d’aujourd’hui doivent constamment perfectionner leurs compétences pour garder une longueur d’avance. La guerre des talents est bien réelle !

Parmi les compétences à développer on retrouve :

  • L’adaptation au changement
  • Les techniques de marketing RH
  • Les méthodes de recrutement collaboratif
  • L’analyse et l’interprétation de données
  • L’intelligence émotionnelle
  • La créativité

Le recrutement devient une véritable activité stratégique, quelle que soit la taille de l’entreprise ou son secteur.

 

6. Le besoin de se démarquer pour faire face à la pénurie de candidats

En 2022, la marque employeur devient plus décisive que jamais pour le recrutement des salariés.

Nous sommes entrés sur un marché de candidats. Compte tenu de la pénurie de professionnels dans de nombreux secteurs, les candidats ont un grand pourvoir de décision concernant leur futur employeur.

Un employeur dont la réputation RH est positive sera attractif pour les candidats potentiels. Mais il faut également pouvoir se démarquer de vos concurrents qui recrutent des profils similaires.

Voici trois facteurs qui contribuent à faire d’une forte marque employeur une nécessité pour votre entreprise :

  • La communication sur les réseaux sociaux. Les entreprises ne peuvent plus ignorer ces plateformes pour attirer, engager et recruter des candidats.
  • Les programmes ambassadeurs. Vos collaborateurs actuels sont des atouts pour attirer des candidats. Ces derniers sont plus susceptibles de faire confiance au discours d’un employé d’une entreprise qu’à celui d’une entreprise.
  • La proposition de valeur employeur. Il s’agit de la valeur qu’une entreprise offre aux collaborateurs en échange de la valeur qu’ils apportent à l’organisation. Il s’agit en quelque sorte d’une promesse en interne.

Si vous n’avez pas encore mis en place une stratégie de marque employeur, c’est le moment d’y songer !

 

7. La montée du recrutement interne

Dans un marché du travail fortement concurrentiel, les entreprises ne doivent pas seulement renforcer les efforts de recrutement. Elles doivent aussi se concentrer sur la fidélisation des collaborateurs actuels.

Pour cela, les organisations ne pourront pas se passer d’un plan de développement des compétences solide et agile, des mesures d’amélioration de la qualité de vie au travail et d’une rémunération juste.

Mais pour encourager les salariés à continuer à travailler dans l’entreprise, les recruteurs doivent également promouvoir les opportunités d’emploi en interne, en collaboration avec le service RH et les managers de service.

 

8. Le recrutement basé sur les données

Le recrutement basé sur les données consiste à utiliser des faits et des statistiques tangibles pour faciliter vos décisions d’embauche, de la sélection des candidats à l’onboarding. 

Les données sont utiles pour prédire la durée et le coût d’embauche, mais aussi les meilleurs jobboards à utiliser et le salaire et les avantages à offrir.

Lorsque les entreprises ont pleinement conscience de leurs besoins et de l’état du marché de l’emploi, elles anticipent mieux leurs recrutements. Elles peuvent également utiliser les données pour repérer les lacunes dans leurs processus internes et agir de manière proactive, et non réactive.

Plutôt que de partir constamment d’une position d’ignorance, les entreprises ont les informations à portée de main pour diriger leur stratégie de recrutement et prendre des décisions clés, en pleine connaissance de cause.

En 2022, le recrutement et le marketing RH se transformeront pour privilégier l’analyse des données, l’expérimentation et la mesure de la performance.


 

Le recrutement en 2022 ressemblera à une combinaison d’outils digitaux et de relations humaines, sur un fond de forte compétitivité entre les employeurs.

Vous devriez aussi aimer