Recrutement dans la restauration : particularités et conseils

Le secteur de la restauration a été durement impacté par le Covid-19. Alors que les restrictions sanitaires s’assouplissent peu à peu, les restaurateurs ont besoin d’embaucher pour accueillir leurs clients. Mais dans ce secteur qui était déjà en tension avant la crise, les difficultés de recrutement sont bien présentes. Pleins feux sur le recrutement dans la restauration.

Les métiers de la restauration

Avant de plonger dans le sujet du recrutement dans la restauration, intéressons-nous à ses métiers.

La restauration regroupe de nombreux métiers accessibles à différents niveaux de qualification et d’expérience.

En voici un aperçu : 

En cuisine :

  • Chef de cuisine
  • Second/Seconde de cuisine
  • Cuisinier/Cuisinière
  • Commis/Commise de cuisine
  • Plongeur/Plongeuse
  • Employé polyvalent/Employée polyvalente
  • Organisateur/Organisatrice de réception

 

En salle :

  • Serveur/Serveuse
  • Responsable de salle
  • Maître d’hôtel
  • Chef/Cheffe de rang
  • Sommelier/Sommelière
  • Barman/Barmaid

 

Au niveau de la direction :

  • Directeur/Directrice de restaurant
  • Adjoint/Adjointe de restaurant

 

 

Recrutement dans la restauration : des difficultés réelles

Beaucoup de postes pour peu de candidats

La restauration fait partie des secteurs qui recrutent fortement en 2021.

Selon une étude de Pôle Emploi, le nombre d’emploi dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a augmenté de plus de 25 % entre 2005 et 2017.

Si la crise sanitaire a entravé cette évolution remarquable, la fin des restrictions gouvernementales va relancer ce secteur endormi pendant de longs mois. Dans certains cas, les restaurateurs vont mettre en place un plan de recrutement massif pour combler leurs besoins.

Mais embaucher de nouvelles recrues est particulièrement difficile dans ce secteur. Les conditions de travail y sont exigeantes et contraignantes. Les métiers de la restauration demandent une forte résistance physique et sont souvent peu compatibles avec une vie de famille. 

La crise sanitaire n’a fait que compliquer les embauches. En effet, de nombreux salariés du secteur de la restauration ont tiré profit de la fermeture des établissements pour se reconvertir vers des métiers permettant un meilleur équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

 

Une saisonnalité et un turnover importants

Globalement, le secteur de la restauration est soumis à une forte saisonnalité. Ainsi, les restaurateurs proposent souvent des CDD ou des contrats intérimaires pour s’adapter aux variations d’afflux de la clientèle. Les emplois nécessitant peu ou pas de qualification sont souvent réservés aux étudiants ou aux professionnels en transition de carrière. Il est donc très difficile de fidéliser le personnel. Conséquence : le taux de turnover du secteur de la restauration est 2 à 3 fois plus élevé qu’ailleurs.

À cela s’ajoute un fort absentéisme. Selon une étude de Malakoff Médéric Humanis en 2019, 25 % des salariés ont eu plus de 3 arrêts de travail sur une période de 12 mois. En cause, on retrouve encore une fois les contraintes horaires, la pénibilité du travail et une faible rémunération.

 

Des critères de sélection particuliers

Dans la restauration de luxe, les candidats ciblés sont souvent issus d’écoles hôtelières.

Toutefois, dans une grande majorité des brasseries, bistrots, et cafés-restaurants, les professionnels apprennent leur métier sur le terrain. Ainsi, il est parfois difficile pour les restaurateurs de sélectionner des candidats motivés qui seront en mesure d’apprendre rapidement leur rôle et de présenter une image positive de l’établissement.

Et puisque dans ce secteur, 9 entreprises sur 10 sont des PME, elles n’ont pas toujours le temps, ni les ressources, pour recruter efficacement.

 

Comment répondre aux besoins de recrutement dans la restauration ?

Pour bien recruter, il faut éviter de le faire dans l’urgence. La clé pour réussir vos recrutements est alors d’anticiper vos besoins en personnel. Analysez vos prévisions d’activité et comparez-les avec la disponibilité de vos ressources actuelles. Faites régulièrement le point avec vos équipes pour anticiper d’éventuels départs.

Mais avant de penser à recruter, il faut songer à mettre en place des actions pour fidéliser vos collaborateurs. Car si votre personnel est constamment en mouvement, le recrutement ne sera qu’une solution temporaire. 

Parmi les pistes qui vous aideront à convaincre vos équipes de travailler pour vous plus longtemps, on retrouve : être à l’écoute des souhaits d’évolution, créer un environnement de travail sain et agréable, instaurer un management participatif et proposer un système de mentoring des jeunes recrues.

 

7 conseils pour recruter dans la restauration

Vous devez recruter des employés pour votre restaurant ? Découvrez nos 7 conseils pour y parvenir :     

 

1. Définissez vos besoins de recrutement     

Il peut être tentant de brûler des étapes pour ne pas perdre de temps. Mais pour éviter les erreurs de recrutement, une bonne préparation est nécessaire.

Pour savoir qui recruter, il faut savoir qui vous recherchez. Bien sûr, les entreprises préfèrent souvent embaucher des professionnels déjà expérimentés. Pour le recrutement d’un serveur par exemple, que se passera-t-il si un candidat possède de très bonnes qualités relationnelles, mais n’a pas d’expérience en restauration ? Seriez-vous en mesure de l’accompagner dans l’apprentissage du métier ? Il est utile de se poser ces questions en début de processus pour ne pas passer à côté de potentiels collaborateurs.

De plus, listez les tâches qui seront affectées à la nouvelle recrue, par catégorie et ordre de fréquence.

 

2. Rédigez une annonce d’emploi attrayante

Dans la restauration, les candidats sont peu nombreux. Il faut leur donner envie de vous rejoindre dans l’aventure. Attention toutefois de rester proche de la réalité pour éviter les déceptions futures.

Osez l’originalité pour vous démarquer de vos concurrents. Parlez de votre entreprise et de la vision de votre métier. Les entrepreneurs en restauration ont souvent choisi leur carrière par passion, alors servez-vous-en, et racontez votre histoire.

 

3. Ciblez vos recherches de candidats

Une fois que l’annonce est rédigée, il faut la diffuser. Misez sur les sites d’emploi spécialisés dans la restauration comme Hotelcareer, Hôtel et Toque Job, Carrière restauration et Job resto.

Si vous êtes actifs sur les réseaux sociaux pour partager vos actualités et vos créations culinaires, informez votre communauté des offres d’emploi disponibles. Accompagnez-les d’une image de votre restaurant (ou d’un plat appétissant) ou d’une vidéo pour attirer l’attention des candidats potentiels.

 

4. Soyez clairs sur les conditions de travail

Afin d’éviter des abandons de candidatures en cours de route, préférez des descriptions de poste honnêtes et transparentes. Indiquez le lieu, les horaires et le rythme de travail et que le nombre de couverts de votre restaurant. 

Ainsi, les candidats n’auront pas de mauvaises surprises durant les entretiens de recrutement.

 

5. Privilégiez une sélection sur les compétences comportementales et relationnelles

Comme nous l’avons vu un peu plus haut, le recrutement dans la restauration est difficile et les candidats manquent à l’appel. 

Alors, ne vous concentrez pas uniquement sur les compétences directes du métier. Les compétences comportementales et relationnelles sont tout aussi importantes. Par exemple, un serveur chaleureux, souriant et réactif présentera une bien meilleure image auprès de vos clients, qu’un serveur aux qualités relationnelles limitées.

Pour gagner du temps sur la sélection des candidats et offrir une expérience de recrutement positive, optez pour un outil interactif comme herakles.works.

 

6. Évitez les longs processus de recrutement

Pour ne pas perdre l’intérêt de vos candidats et éviter de les décourager, rationalisez votre processus de recrutement autant que possible.

La proposition d’un essai professionnel est un bon moyen pour observer les aptitudes et le potentiel de vos candidats.

 

7. Proposez une intégration adéquate

Vous avez fait votre sélection finale ? Bravo ! En plus de la partie administrative, ne faites pas l’impasse sur la période d’intégration, quelle que soit la durée du contrat de travail.

Il est faux de penser qu’une nouvelle recrue, puisse tout connaître dès le premier jour, et ce, même si un essai a été réalisé. Votre restaurant possède ses propres codes et manières de faire.

Proposez un accompagnement durant les premiers jours. Par exemple, un employé de même niveau peut le soutenir dans sa prise de poste. Ce petit investissement sera certainement payant à l’avenir.


 

Recruter dans la restauration présente des défis liés aux particularités de ce secteur d’activité. Mais avec une bonne préparation et l’aide de la technologie, vous pouvez attirer et sélectionner les meilleurs candidats pour votre établissement.

Maintenant, c’est à vous de jouer. Bonne chance !

                                     

Vous devriez aussi aimer