Recruter un jeune diplômé : un atout pour l’entreprise

Vous recevez régulièrement des candidatures de jeunes diplômés en recherche d’une première expérience professionnelle ? C’est une chance pour votre entreprise. Dans un environnement économique et sociétal qui évolue en permanence, les organisations ne peuvent pas se passer des professionnels débutants pour se développer. Pourtant certains recruteurs ne perçoivent pas les avantages à embaucher un professionnel qui arrive tout juste sur le marché du travail. Découvrez pourquoi vous devriez envisager de recruter un jeune diplômé et surtout, comment vous y prendre.

Quels sont les avantages à recruter un jeune diplômé ?

Un coup d’accélérateur pour l’innovation

Intégrer un jeune diplômé dans vos équipes permet d’apporter un regard neuf sur votre entreprise, vos produits/services et vos processus internes. Leur formation adresse les problématiques modernes avec des méthodes de travail agiles et un usage important de la technologie.

C’est une aubaine pour le développement de votre entreprise. La rencontre de leur vision fraîche de votre secteur d’activité avec l’expérience de vos collaborateurs actuels est une recette de choc qui contribue à l’innovation !

 

Une forte volonté d’apprendre et de se développer

La génération Z, dernièrement arrivée sur le marché de l’emploi, ne recherche pas seulement un travail. Elle souhaite s’impliquer et trouver du sens à l’activité professionnelle qui occupe une grande partie de son temps. 

Les jeunes diplômés sont habitués aux concours et aux challenges qu’ils ont rencontrés tout au long de leur parcours étudiant. Ils n’ont pas peur d’oser et de se dépasser. 

Une étude menée par Mazars a révélé des chiffres intéressants sur le rapport de la génération Z au monde du travail. Parmi les personnes interrogées :

  • 79 % voudraient travailler en CDI.
  • 56 % souhaiteraient cumuler une activité principale et une activité secondaire.
  • 1 sur 4 a pour ambition de devenir son propre patron.
  • 80 % ont mentionné n’avoir aucun problème avec le fait de travailler beaucoup. Mais ils souhaiteraient avoir plus de flexibilité concernant le lieu et les horaires de travail.
  • 1 sur 3 réclame la reconnaissance du droit à l’échec.

Si au début des années 2000, les jeunes professionnels privilégiaient les entreprises du CAC40, ils ne sont aujourd’hui que 4 % à vouloir y travailler. 

Toujours selon les participants à l’étude, les trois principales compétences et qualités pour réussir au travail sont : le professionnalisme (ponctualité, rigueur, implication), l’esprit d’équipe et le sens de l’analyse.

Vous l’avez compris, les jeunes diplômés sont dotés d’un fort esprit entrepreneurial et ont envie de s’investir dans une entreprise qui leur donnera l’opportunité d’apprendre et se développer.

 

Une option intéressante pour les budgets de recrutement serrés

Un candidat expérimenté a des attentes salariales élevées. En revanche, un professionnel récemment diplômé est souvent moins exigeant à ce sujet puisqu’il démarre sa carrière professionnelle.

Ainsi, recruter un jeune diplômé une solution possible pour les entreprises dont le budget de recrutement est restreint.

 

Comme nous venons de le voir, le recrutement d’un jeune diplômé est loin d’être un frein pour l’entreprise. C’est même plutôt un atout. Alors, comment convaincre les jeunes professionnels à fort potentiel de travailler pour vous ?

 

Recruter un jeune diplômé : 5 conseils pour donner envie de rejoindre votre entreprise

1. Démarquez-vous avec une annonce d’emploi qui lui parle

L’annonce d’emploi est souvent le premier contact entre une entreprise et un candidat. Et les premières impressions comptent.

Ainsi, oubliez les termes bateaux comme “leader sur son marché” et “entreprise à taille humaine” que l’on retrouve dans bon nombre d’annonces et qui apportent peu de valeur ajoutée à votre message. Utilisez un plutôt un langage qui vous ressemble et qui reflète l’entreprise et les personnes qui y travaillent. L’empreinte de votre marque doit être reconnaissable dans votre annonce. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès en faisant la promotion d’un “poste de rêve” peu représentatif de la réalité.

Et pour que les jeunes diplômés voient votre annonce, il faut la diffuser sur les jobboards qu’ils sont susceptibles de consulter. Par exemple, JobTeaser, la Bonne Boîte, Wizbii et Welcome to the jungle sont des sites populaires pour une première recherche de poste.

 

2. Prenez la parole sur les réseaux sociaux

Si vous faites partie des 20 % d’entreprises qui n’utilisent pas les réseaux sociaux pour recruter, il est temps d’y remédier.

Bien qu’un jeune diplômé soit à la recherche d’un premier emploi, il n’enverra pas sa candidature à n’importe quelle entreprise. Et pour l’aider à prendre sa décision, il va sûrement jeter un œil à vos pages de réseaux sociaux. Grâce à vos différentes publications, il pourra se faire une idée de l’ambiance au sein de l’entreprise et des personnes qui y travaillent. 

Diffuser du contenu interactif comme un carrousel imagé de présentation du poste ou une vidéo façon FAQ crée de l’engagement et contribue à vous positionner en tant qu’employeur de choix.

 

3. Valorisez les avantages que vous proposez

Depuis la crise sanitaire, de plus en plus d’entreprises offrent à leurs collaborateurs la possibilité de travailler à distance, totalement ou partiellement. C’est un avantage du point de vue des jeunes diplômés qui souhaitent travailler de manière flexible.

Alors, si vous encouragez le télétravail, mettez-le avant. Et cela vaut aussi pour les actions qui visent à promouvoir une bonne qualité de vie au travail, de près ou de loin : l’organisation individuelle des horaires, l’accès à des espaces de coworking, la présence de stations de travail assis-debout, etc.

 

4. Misez sur une expérience candidat positive

En tant que recruteur ou chef d’entreprise, vous savez certainement qu’une marque employeur positive optimise la performance de vos recrutements. 

Il ne s’agit pas seulement d’attirer les candidats, mais aussi de maintenir leur intérêt tout au long du processus d’embauche. C’est d’autant plus important pour le recrutement de jeunes diplômés qui sont souvent plus flexibles géographiquement que les salariés expérimentés et qui ont donc accès à de nombreux employeurs potentiels. 

Ainsi, placez le jeune diplômé au cœur de votre processus de recrutement. Mettez-vous à sa place et faites un test de votre processus de candidature. Combien de temps passez-vous à compléter votre formulaire de recrutement ? À quoi ressemble votre accusé de réception de candidature ? Combien d’entretiens de recrutement prévoyez-vous ? Est-il possible d’en réduire le nombre ?

C’est en identifiant les goulots d’étranglement qui compromettent la fluidité du processus de recrutement que vous pourrez mettre en place des mesures pour améliorer l’expérience candidat. Par exemple, opter pour un outil interactif de présélection des candidatures facilite l’engagement.

 

5. Voyez loin

Enfin, pour convaincre un jeune diplômé de rejoindre vos équipes, il faut qu’il se projette dans votre entreprise. Durant les entretiens de recrutement ne faites pas seulement référence au poste à pouvoir. Intégrez le rôle de la future recrue dans le fonctionnement global de l’entreprise et expliquez son impact. 

Que proposez-vous pour accompagner le jeune diplômé dans sa prise de poste ? De quelle manière le salarié sera-t-il impliqué dans les prises de décision de son équipe ? Comment pourra-t-il contribuer à améliorer les produits ou services de l’entreprise ? Y a-t-il des possibilités de développer de nouveaux projets en interne ? Demandez l’opinion du candidat sur tel ou tel sujet, propre aux problématiques de votre entreprise. 

Lorsque vous considérez le candidat comme un potentiel acteur de la réussite de l’entreprise, vous le valorisez et l’invitez à venir relever de nouveaux défis. Quoi de plus exaltant pour un jeune diplômé ?


 

Contrairement aux idées reçues, recruter un jeune diplômé apporte de nombreux avantages à l’entreprise. Motivé et déterminé à apprendre et développer ses compétences, il contribue à construire l’avenir de votre entreprise.

Si un accompagnement important est nécessaire au début, leurs idées pourraient bien vous surprendre … dans le bon sens !

Vous devriez aussi aimer